Savon au lait de jument : Atopique (Artisanat de Normandie)
Savon au lait de jument : Atopique (Artisanat de Normandie)

Savon au lait de jument : Atopique (Artisanat de Normandie)

Prix régulier €8,00
Prix unitaire  par 
Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

👉 Savon spécial "peaux atopiques" :

Pour lutter contre les problèmes d'eczéma et de psoriasis, je conseille d'utiliser le savon peau atopique et le laisser poser comme un masque sur les parties touchées. Ensuite vous pouvez appliquer du baume.

Composition : poudre de cacao & complexe d'huiles essentielles spécifiques : patchouli, ylang ylang et lavandin grosso

INCI : olea europaea oil, aqua, cocosnucifera oil, theobroma cacao butter, mare milk, ricinus communisoïl, sodium hydroxide, cacao pouder, theobroma cacao fruit powder, cananga odorata flower oïl, pogostemon cablin leaf oil , lavandula hybrida grosso herb oil

Poids : 100 grammes 

Lieu de production : Normandie - Elevage Zofé 

Les bienfaits du lait de jument pour la peau :


Le lait de jument est à la fois antibactérien, anti-infectieux, antiride, favorisant le renouvellement cellulaire. c'est le lait le plus proche du lait maternel. par sa composition. On attribue au lait de jument un effet tenseur, anti-rides, hydratant, antiseptique. Il protège et régénère les cellules en stimulant la production de collagène Il protège des agressions extérieures comme la pollution. Enfin, il prend soin des peaux deshydratées.

Respect de l'animal : 

Les produits issus de l'élevage Zofé (lait de jument) sont réalisés par Béatrice, qui élève elle-même ses juments Irish Cob. Elle a donc une visibilité sur l'ensemble de la chaîne de production.

"Nous récoltons le lait de nos juments dans le plus grand respect de celles ci et des poulains. Une jument stressée ne donne pas son lait. Le poulain ne quitte jamais sa mère. Nous trayons à la main, plusieurs fois par jour. Par mesure de praticité certaines juments sont attachées le temps de récolter l'or blanc. D'autres juments sont traites en liberté. Il s'agit d'un travail long et pénible pour les genous et les mains (crampes). Certaines pouliches restent à l'élevage et sont destinées à devenir juments laitières. Nous manipulons plusieurs fois par jour les juments et les poulains, nous connaissons donc parfaitement leur comportement, et les juments les plus sauvages en arrivant sont devenues douces à force de présence, redonnant ainsi un vrai rôle à ces juments condamnées à passer d'élevage en élevage, sans personne pour les valoriser réellement." Béatrice